Chroniques | Bon pour l’équilibre

alex_bilodeau_jdem_blanc

Alain Bergeron du Journal de Montréal a recueilli les propos d’Alexandre.

J’aurai un souci en tête quand s’amorcera ma saison en Coupe du monde, le 14 décembre, en Finlande: réussir mon examen final d’université à mon retour.

Le résultat de cet examen de mon cours de comptabilité vaudra 80 % de ma note finale, alors je n’ai pas vraiment le choix de le réussir! Je vais étudier dès mon arrivée en Europe. En vertu d’une entente entre l’université Concordia et une autre quelque part en Europe, j’aurais pu m’organiser pour rédiger cet examen en Finlande ou ailleurs.

Mais quand on est en Finlande, surtout près du cercle polaire où nous nous trouverons, ce n’est pas évident de trouver une université. Comme je serai de retour à la mi-décembre, j’aurai du temps pour le faire à Montréal. Ça sauvera bien des tracasseries.

Cette session d’automne, ce n’est quand même pas trop astreignant puisque je suis seulement un cours. En raison des Jeux en février, j’ai évidemment convenu de mettre mes études en suspens durant la session d’hiver puisqu’il me serait impossible de respecter les échéanciers. D’ici là, par contre, je trouvais important de m’asseoir sur les bancs d’école.

Ça me fait du bien. Ce matin, je suis entré au gymnase à 7 h et j’en suis ressorti à 9 h 30. J’essaie de trouver une période dans la journée pour étudier, surtout l’après-midi.

Étudier me procure un bon équilibre. Il n’est pas bon d’avoir le ski comme unique préoccupation. J’ai besoin d’autres priorités et quand j’étudie, je ne pense plus au ski.

[…]

Lire la suite de l’article sur le Journal de Montréal

bilodeau